About me:

 

C'est absolument incroyable de voir le progrès que j'ai réalisé durant les 5 dernières années… C'est arrivé tellement vite, au point que si on m'avait dit où j'en serais aujourd'hui 5 ans après, je ne l'aurais pas cru. Une chose est sûre, j'étais fasciné par ces gens qui avaient du succès avec les femmes et j'étais profondément sûre que je pouvais faire mieux qu'eux.

 

Étant plus jeune, je posais toujours des questions à mes potes qui s'en sortaient bien : "Comment l'as-tu invité?" "Comment l'as-tu amené à coucher avec toi?" "Comment as tu fait avoir son numéro aussi facilement!?". Je savais que la plupart d'entre eux ne me donnerait jamais de réponse satisfaisante parce qu'ils étaient naturellement bons avec les filles, leur réponse ne m'avancerait sûrement que peu.

Avant de vous en dire plus sur moi, je tiens à vous dire que je ressens un peu de mélancolie envers ce moment où je me disais encore : « Il faut que je trouve une solution. », et comme toi j'ai atterri sur des forums moins bien présentés à l'époque, parlant en langage quasi codé pour moi, mais j'aimais bien cela finalement, ces forums me donnaient l'impression de faire partie d'une sorte de secte secrète parlant en HB8, FK, KC..etc.

 

Mon histoire:

Comme tout le monde je suis née dans un beau pays appelé Maroc, dans une belle famille qui m'a offert une belle enfance : tout roule jusqu'à mes 14-16 ans.

 

Le vrai tournant dans ma vie de jeune homme fut sans nul doute le divorce de mes parents, me retrouvant avec une mère fragile psychologiquement et financièrement. La voyant ainsi et vivant dans une situation compliqué où j'ai perdu un pilier de ma vie quotidienne, un symbole de la protection et de la vertus d'un jour à l'autre, m'a donné le sentiment d'avoir été abandonné pour une femme, ce qui garde aujourd'hui encore un goût amer, très amer.

A 16 ans, je vois mes semblables s'épanouir dans leur vie sociale et ayant les moyen pour tandis que moi je me voyais au fond du trou, je n'étais plus personne, j'avais disparu des radars à cause de cette histoire et vivais dans la haine et la morosité quotidienne ; mais j'ai toujours cru en moi, quoi qu'il arrive. Cette situation m'attristait et j'enviais ces mecs qui faisaient les beaux, se trouvaient de belles filles, sortaient s'amuser et pourtant ils n'étaient que des petits objets dorés à la bombe de peinture. J'étais convaincu d'être le vrai gros lot et qu'il fallait juste que je trouve un moyen de le faire savoir. A cette époque je passais mon temps dans ma chambre, j'avais un budget quasi nul, donc je ne pouvais pas inviter de filles à sortir boire un café ou à aller au cinéma.

 

J'étais en première année de licence et j'avais passé mon année à sécher les cours, je ne parlais plus à mon père du tout, je portais les même vêtements depuis deux ans qui n'étaient plus « à la mode », j'avais pris 20 kilos car je ne faisais que dormir et manger. Je n'en voyais pas le bout mais j'ai continué à y croire.

Un matin où je séchais les cours comme d'habitude, j'ai préféré aller jouer un match de foot plutôt que de rester chez moi. Je suis monté dans un bus pour me rendre au stade et je suis juste scotché sur mon siège : une belle brune était assise devant moi, toute souriante. Je me dit il faut que saisisse ma chance et que je passe à l'action avant qu'elle ne descende ! Plutôt que de faire un mouvement vers elle, j'espérais qu'elle descende au même arrêt de bus que je puisse lui parler, repoussant ainsi le moment fatidique. Et bingo, elle descendit au même arrêt que moi et en prime m'a souri en sortant. Je prends enfin un semblable de courage pour aller lui parler et la plus rien, c'est le drame : je m'approche d'elle, elle s'arrête, je la regarde un moment, et repars ne comprenant pas ce qui venait de m'arriver. Ce jour là je me suis dit que plus jamais je me retrouverait dans une telle situation.

J'ai commencé à prendre conscience du problème : quoi de mieux qu'une petite recherche sur internet ? C'est à ce moment là que j'ai découvert un nouveau monde où d'autre hommes comme moi avaient peur, et ensemble ils ont expérimentés et développés des méthode pour y pallier ! Oui, on peut dire que c'est le gros lot!

Au début j'ai commencé à sortir sans jamais pouvoir prendre d'action seul, j'avais toujours cette peur bleue à chaque fois que je voulais saisir ma chance lorsqu'une belle fille passait à coté de moi.

J'ai alors fait la rencontre de trois types qui faisaient aussi du game, nous somme rapidement devenus amis, et c'est là que tout a vraiment commencé : mes premiers sets en tant que wing, puis mes premiers opener, mes premiers numéro, flakes, dates et la machine est en route.

 

Rise and shine:

Quelques mois plus tard, on voyait déjà  que j'avais un fort potentiel et ça a créé des jalousie. J'ai décidé de quitter le groupe avec un peu de regret mais je ne voulais pas gâcher l'ambiance. Suite à cela j'ai vécu en loup solitaire et après quelques mois de game j'avais à mon actif pas moins de 600 numéro mais très peu de dates. Pour tout vous dire j'avais pas assez d'argent pour avoir un abonnement téléphonique ou pour inviter une fille à sortir donc il fallait innover, trouver des techniques pour palier à mon manque de richesse.

En cette période j'ai progressé de manière exponentielle : quand tu es seul sur le terrain tu développes une relation particulière avec toi-même, tu sais que personne ne viendra t'aider ou te soutenir, tu ne peux compter que sur ta petite personne en apprenant à te débrouiller.

En un an j'avais maîtrisé le daygame : aller prendre le numéro d'une fille dans une journée devenait plus fréquent chez moi que de dire bonjour à mes amis, je pouvais en avoir facilement entre 8 et 20 en deux heures de sortie.

Puis je suis à nouveau sortit avec mon wing de toujours Riffi et mon initiateur Lavz : nous voila de retour ! Dans notre ville, il arrivait que dans une même session de daygame, on reprenne le numéro de 2-3 filles qu'on avait déjà, on ne pouvait plus progresser dans le même environnement.

 

La conquête de la beauté Marocaine:

Nous étions trois jeunes fous heureux, optimistes et débrouillards, voyageant autour du Maroc : Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, rien ne pouvait plus nous résister, nous étions au sommet de la pyramide de la drague au Maroc, où la culture de drague est assez avancé mais ce que nous faisions n'était plus de la simple drague, c'était de l'art.

Durant cette période chacun de nous avait couché avec plus de filles qu'un homme normal le ferait durant toute sa vie.

 

La séparation:

Arrivé au bout de nos études cnous avons pris des chemins différents : Riffi a continué ses études à Marrakech, Lavz" à Casablanca et moi en France.

J'ai laissé une partie de moi, de mon âme et de mon cœur avec ces gars là mais c'était pour la bonne cause. La France était pour moi un nouveau monde, un tout autre terrain de jeu. Je reprends le rythme par le daygame, au début je fais très fort donc je suis tenté par un autre monde, celui du nightgame, totalement différent. Je mets deux ans à adapter mes connaissances du daygame au nightgame et j'y prends goût, mes conquêtes se multiplient.

 

Arrivé où j'en suis aujourd'hui, je regarde derrière moi et me rappelle du petit que j'étais. Je pense avoir une dette envers cette communauté qui m'a tant aidé à m'épanouir. Ma passion aujourd'hui se transforme de la maîtrise du game à l'enseignement : j'ai commencé par aider mes amis et aujourd'hui j'élargis mon enseignement à des inconnus.

Pour tout vous dire c'est ma passion, de transmettre mon savoir a toute ses personnes car je m'y vois et je vois à quel point vous pouvez vous améliorer. C'est la raison pour laquelle je suis ici aujourd'hui je souhaite partager mon savoir avec vous.

 

Mon savoir:

Il y a très peu de choses qui vont changer significativement ta vie mais l'une d'entre elles est ta transformation en homme attirant. Durant toutes ces années j'ai écrit minutieusement mes fields reports pour trouver la méthode absolue que j'ai nommé de Red'As. Cette méthode je l'ai créé pour moi à la base puis j'ai décidé de la partager avec vous. C'est une méthode simple, efficace, et surtout personnalisable. Personne ne veux finir en vieux séducteur blasant, répétant les mêmes répliques chaque soirées, sur chaque sets et chaque filles.

Comme ce que j'ai fait pour moi et pour d'autres personne, je vais ressortir cette belle personne que vous avez au fond de vous. On va la dépoussiérer et la faire briller pour te présenter de la bonne manière et rencontrer la femme de ta vie ou des aventures hebdomadaires avec les filles qui te plaisent selon ce que tu cherches.

 

Pour conclure:

 

C'était un bref review d'où je viens et de comment je suis arrivé dans le monde du game. Si tu as du cœur, si tu es déterminé, que tu sais quel homme tu veux devenir, alors je m'engage à te rendre la tâche plus facile et amusante.